Δευτέρα, 18 Δεκεμβρίου 2017

ΕΛΥΑΡ!




PAUL ELUARD


DANS LA MONTAGNE VIERGE

Les herbes et les fleurs, ne m’abandonne pas,
Leur odeur suit le vent

Les chevreaux jouent de leur jeunesse,
Un aigle fait le point dans le ciel sans secrets.

Le soleil est vivant, ses pieds sont sur la terre,
Ses couleurs font les joues rougissantes d’amour,
Et la lumière humaine se dilate d’aise.

L’homme en grandeur au cœur d’un monde impérissable
Inscrit son ombre au ciel et son feu sur la terre.



Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου