Δευτέρα, 4 Μαΐου 2015

ΥΒΑΝ ΓΚΟΛ!




collage jlmi  2014
 


YVAN GOLL


GARE DE BANLIEU

Les trains de banlieue charrient la nuit
Comme une cargaison d’anthracite.
Ils pleurent sur leurs boggies
Mais cela ne leur sert à rien.
La pluie aussi pleure sur les hangars d’ennui.
Dans les champs désolés plus un corbeau.
Pourtant dans les salles d’attente
Les yeux brûlés par les phares d’espoir,
Aussi dociles que leurs choses
Que leur valise aux hardes de bonheur
Les naufragés du jour attendent.
Qu’attendent-ils ?
De fréter un nuage ?
De grimper dans un cerisier en fleurs ?
Où simplement d’enterrer un cousin ? »


Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου