Τετάρτη, 6 Μαΐου 2015

ΑΝΤΡΕ ΜΠΡΕΤΟΝ!




ANDRÉ BRETON


FEMME DANS LA NUIT

A dix heures du soir toutes les femmes en une courent au rendez-vous en rase campagne, sur mer, dans les villes. C’est elle qui fait la vole des cartons de la fête et des tamis de rosée dans les bois. Par-dessus les toits la reine des cormorans, le point de guêpe au niveau du sablier, fait tinter de son bec le sac des présages fermé giclant entre les promesses. «  Mir Bernat, dit Sifre adossé au rempart de Carcassonne, d’une dame j’ai la moitié, mais je n’ai pas bien pu décider s’il me vaut mieux le bas ou le haut. » Rien ne résonne encore plus loin dans les folies, les gares, les hôtels. Une vie protoplasmique profuse se taille dans la Voie lactée, à hauteur de soupir, une amande qui germe. Du ciel de la journée reste un nid d’accenteur.


Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου