Τρίτη, 1 Αυγούστου 2017

ΚΛΩΝΤ ΕΣΤΕΜΠΑΝ!




CLAUDE ESTEBAN


SUIS-JE

Suis-je
quelqu’un qui se regarde partir

et ne retrouve à ses côtés
que la poussière, ai-je perdu

la trace du soleil, une phrase
revient qui me servait jadis de guide

dès l’aube, je descends, je m’allonge
contre un caillou

le prodige
m’attendait là, ce jardin

que j’imaginais immense, les rires
d’une femme dans l’été

suis-je celui qui souhaite seulement
que son corps le quitte
et que les mots désertent le matin.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου