Τρίτη, 8 Αυγούστου 2017

ΖΩΡΖ ΣΕΑΝΤΕ!




GEORGES SCHEHADÉ


COMME UN ENFANT D’AUTREFOIS

Comme un enfant d’autrefois dont le cri se perd
Dans un verger de pommes blanches
Quand la lune couvre tout de son amour
Je revois dans un miroir désert
Mes souvenirs avec des cannes blanches
Et je ne sais pas qui d’eux ou bien de moi
Est le plus à plaindre
Tellement les années sont cruelles

Lune légère ô miroir d’absence

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου