Παρασκευή, 5 Μαΐου 2017

ΑΝΤΡΕ ΠΙΕΡ ΝΤΕ ΜΑΝΤΙΑΡΓΚ!




ANDRÉ PIEYRE DE MANDIARGUES


CHENILLE POUR UNICA ZÜRN

Ainsi que le fleuve chinois
Clignant de lourds bateaux de filles
Sur l'eau précieusement pourrie,

Berlinoise bottée de plume
peinte de phosphore et de musc
Fouettée de nacre en pluie bleue,

Rayonnant par toutes les pierres
par tous les métaux de la lune
Entre l'écaille et le satin,

Belle à faire hurler le goût
Elle a cambré pour mieux nous plaire
Son atour de paon et de truie.


Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου