Τετάρτη, 31 Αυγούστου 2011

ΕΖΕΝ ΓΚΥΓΕΒΙΚ!




EUGÈNE GUILLEVIC


L’ÉTERNITÉ . . .


L’éternité
ne fut jamais perdue.

Ce qui nous a manqué
Fut plutôt de savoir

La traduire en journées,
En ciels, en paysages,

En paroles pour d’autres,
En gestes vérifiables.

Mais la garder pour nous
N’était pas difficile

Et les moments étaient présents
Où nous paraissait clair
Que nous étions l’éternité.



Το υλικό της ανάρτησης μάς το έστειλε η εικονιζόμενη φίλη του ιστολογίου κ. Silvia Battisti.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου