Πέμπτη, 12 Σεπτεμβρίου 2013

ΡΕΗΜΟΝ ΡΑΝΤΙΓΚΕ!





RAYMOND RADIGUET


POÉSIE

De son amour noicir les murs,
C’est très difficile à la ville ;
Souvent les murs étant de verre
Aux patineurs je porte envie

Mais me contente de mes vers ;
Seuls les voleurs sont assez riches
Pour inscrire sur la vitrine
Le prénom de leur bien-aimée.

Que ton diamant, Poésie,
Une de ces vitrines raye,
Des bavardes boucles d’oreilles,
J’achète ou vole le silence

Pour en orner de roses lobes.
Patineur, la glace est rompue
(En belle anglaise copiée,
Ma poésie, avec ses pieds).



Το υλικό της ανάρτησης μάς το έστειλε η εικονιζόμενη φίλη του ιστολογίου κ. Juliette Binoche.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου