Δευτέρα, 12 Μαΐου 2014

ΡΕΪΜΟΝ ΦΑΡΙΝΑ!




RAYMOND FARINA (1940)


VIRGILIANES, XIV

Devant la mer
la ville est cette
porte qui bat

Saveur de cendres
Oh l’air étouffe
& la nuit souffre
de chaque étoile
Ce peuple est seul
comme un enfant

Sans doute germeront ses morts
végètalement vers
l’eau paisible des yeux

Les roseaux peut-être
frémiront ses fables

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου