Δευτέρα, 28 Φεβρουαρίου 2011

ΛΟΥΙ ΠΕΡΣΩ!




LOUIS PERCEAU (1883-1942)


LA COUPE


Plus que la coupe d'or finement ciselée
Que le roi de Thulé jeta dans l'eau salée,
J'aime, ô naïve Emma,
Cette coupe de chair qu'orne une toison rousse,
Où le divin Erôs bien malgré toi sema
Des perles dans la mousse.

Tu la remplis pour moi d'amoureuse liqueur,
Dont le parfum grisant fait défaillir mon coeur,
Me pénètre et s'attache,
Comme un sachet lascif, comme un philtre odorant,
Fixant ton souvenir aux poils de ma moustache
Tout un long jour durant.



Το υλικό της ανάρτησης μάς το έστειλε η εικονιζόμενη φίλη του ιστολογίου κ. Alessandra Ambrosio.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου